SEO : Tout pour optimiser votre référencement naturel sur Google

SEO : Tout pour optimiser votre référencement naturel sur Google

Le référencement naturel, est la clé qui va vous permettre d’être le mieux placé possible dans les moteurs de recherche. Et quand on parle de moteurs de recherche, on parle essentiellement de Google, car c’est le plus important. A lui seul, ce moteur de recherche représente 64,26 % des requêtes mondiales ! Alors il doit être votre priorité pour développer votre site et faire passer un cap à votre activité. Mais le SEO est vaste et il est difficile de savoir par où commencer. Dans cet article nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir et faire pour avoir un référencement au top ! Critères à optimiser, techniques de référencement naturel, hausse de popularité de votre site et les outils SEO à utiliser pour vous aider, vous saurez tout !

Les titres sont la clé du succès sur internet

Commençons par l’un des éléments les plus important : les titres. Le titre de votre article va interpeller votre lecteur, c’est ce qui va lui donner l’envie ou non de vous lire. Quand vous errez dans une librairie, pourquoi certains titres vous donnent envie d’en savoir plus, de lire le résumé et de prendre le livre en main ?

Une étude publiée sur le blog de Brian Clark, explique qu’en moyenne, 8 personnes sur 10 lisent les titres mais seulement 2 personnes sur 10 lisent le reste de l’article. Alors, pour réussir à pousser votre visiteur à l’action, il va falloir soigner vos titres. De plus, les internautes sont volatiles. Selon un article de Tony Haile, l’attention moyenne d’un utilisateur sur une page est de 15 secondes. Vous l’aurez compris, écrire des titres passionnants est un véritable enjeu pour être lu !

Des titres accrocheurs mais honnêtes

Nous vous conseillons d’écrire des titres courts mais engageants. Un titre accrocheur va susciter l’envie de lire chez votre lecteur et va connaître un plus grand succès sur les réseaux sociaux. Mais votre titre doit aussi être évocateur. Soyez clair et honnête, un lecteur déçu est un lecteur perdu. Pour éviter ce genre de désaccord, pensez à votre audience. Vous connaissez vos lecteurs, adaptez votre langage à votre communauté. Vous ne vous adresserez pas de la même manière à un public passionné par le webmarketing qu’à un public passionné par les sports extrêmes. Le ton, les références culturelles ainsi que les objectifs sont clairement différents.

Les titres et les chiffres

J’ai déjà utilisé ce genre de titre comme « 11 étapes pour gérer votre e-réputation et celle de votre entreprise ». Ils sont souvent très appréciés car ils sont courts et efficaces. L’internaute sait qu’il va y trouver des astuces, des conseils faciles à appliquer et à mettre en place. Même si ce type de publications fonctionnent bien, n’en abusez pas, alternez-les avec des articles de fond pour ne pas lasser vos lecteurs.

Les « comment » et les « pourquoi »

La personne cherche une information dans un moteur de recherche et écrit sa question en langage naturel. Elle cherche une information, un conseil, une astuce. C’est un peu le même principe que pour les listes ou les chiffres, l’internaute sait qu’il va trouver une solution rapide et efficace. Les “pourquoi” permettent à l’utilisateur d’avoir un autre regard sur son positionnement. Mon article intitulé « Pourquoi votre entreprise a besoin des médias sociaux ? » a pour but d’expliquer l’importance de mettre en place une stratégie social media pour une entreprise. L’utilisateur a ainsi une meilleure vision des enjeux et me poser des questions complémentaires.

Optimisés pour le référencement

Vos titres doivent être optimisés pour le référencement, mais n’oubliez pas que votre texte sera avant tout lu par des humains ! Si vous n’écrivez que pour les robots des moteurs de recherche, vous allez perdre toutes les saveurs de votre article. Vos lecteurs ont besoin d’avoir du contenu inspirant et sentir que vous écrivez avec un réel intérêt pour le sujet. N’oubliez pas de structurer vos articles avec des sous-titres et d’utiliser les balises H1 à H6 pour les mettre en valeur.

Pour bien optimiser le titre de vos pages pour le référencement, il faut que votre titre comprenne au maximum 60 caractères. Pensez aussi à placer votre mot-clé principal en début de phrase.

Pour finir, j’ajouterais deux conseils. Premièrement, n’hésitez pas à répondre aux questions de vos lecteurs par un article. C’est un bon moyen de montrer à votre audience que vous lisez leurs commentaires avec attention et que vous prenez en compte leurs questions. Pour finir, si vous avez un doute sur votre titre, écrivez en plusieurs et choisissez celui qui correspond au mieux à l’image que vous souhaitez lui donner.

Pour optimiser votre référencement, vous devez donc vous concentrer sur vos titres. Mais pour être bien positionné sur Google, vous allez devoir travailler également sur plusieurs éléments de votre site.

De nombreux critères doivent être optimisés pour votre SEO

Même si les titres sont un élément primordial pour le être bien référencé et pour attirer les lecteurs sur votre site, les algorithme Google prennent de nombreux critères en compte. Voici une listes des plus importants que vous devez absolument optimiser pour avoir un bon SEO.

Importance des mots-clés

Avoir de bons mots-clés, c’est bien. Les placer judicieusement, c’est mieux. Et surtout : gare au stuffing (expression anglophone qui veut dire bourrer un texte de mots clés) ! Il faut trouver le bon dosage : si votre mot clef revient comme un tic de langage, vous n’êtes pas sur la bonne voie…

Le Duplicate Content : à fuir

Pas de duplicate content ! Ne copiez ni le texte d’un autre site, ni l’un de vos propres pages. Il est important de toujours proposer du contenu unique à valeur ajoutée. Ne serait-ce que pour celui qui vous lit.

Le contenu est roi

Google aime le contenu mais encore faut-il qu’il soit de qualité. Pour cela, commencez par vous mettre à la place de votre lecteur et tentez de répondre à ses attentes. Vos publications doivent être régulières et votre contenu :

  • structuré (titres, intertitres…),
  • dynamique (schémas, vidéos…),
  • d’une longueur raisonnable (au moins 800 mots)

Rappelez vous de la règle :  Content is King !

Le temps de chargement

Le temps de chargement des pages de votre site doit être le plus rapide possible. Pour y arriver, ne gardez que l’essentiel ! Une bonne idée pour aller dans ce sens : regrouper les différentes feuilles de style CSS en 1 seul fichier unique.

Le profil de lien

Pour éviter que l’algorithme vous fasse du mal, pensez à vérifier et à nettoyer vos listes de liens au moins une fois par mois. Veillez notamment à ce que les backlinks proviennent de sites ayant la même thématique que la vôtre.

Des URL de pages propres

Vos urls doivent être lisibles et avoir du sens car les moteurs de recherche en tiennent compte. Si ce n’est pas le cas, il va falloir les réécrire.

Si vous utilisez un CMS comme wordpress, cette fonction est assez simple, il vous suffit d’aller dans les paramètres et de choisir une structure qui contient le nom de votre page ou article. Pour séparer deux mots, privilégiez toujours le trait d’union à l’underscore.

Les balises meta

Pensez à bien renseigner les balises Title et Meta description. Elles aiguillent les moteurs de recherche mais aussi vos visiteurs.

La metadescription, correspond aux quelques lignes de description qui s’affichent dans les moteurs de recherche. Elle doit donner envie à l’utilisateur de cliquer sur le lien et contenir vos mots clés principaux ! Si vous utilisez un CMS, de nombreux plugins existent pour vous faciliter la tâche. Pour les utilisateurs de WordPress, le plugin SEO By Yoast est top !

Les photos et les vidéos

Commencez par bien nommer vos photos. Par exemple, si votre photo représente un chat qui dort dans un arbre, vous pourrez appeler votre fichier « chat-arbre.jpeg ». Et lorsque vous importez la photo dans votre article ou page, remplissez soigneusement la balise Alt.

Pour le référencement vos vidéos, hébergez-les sur des plateformes comme Youtube et Dailymotion et pensez à bien remplir tous les champs. Ajouter une description d’environ 200 mots à votre vidéo, en utilisant vos mots-clés principaux et faites des liens vers vos autres réseaux sociaux ou blog.

Les liens internes

Cette technique s’appelle « le maillage interne ». Par exemple, cela consiste à faire des liens entre vos différentes pages. Si vous avez un blog, n’hésitez pas à faire des liens vers vos autres articles qui traitent d’un même sujet ou vers votre dernier article en date…

En appliquant ces quelques astuces, vous pourrez booster votre référencement et améliorer votre positionnement dans les moteurs de recherche ! Il s’agit simplement de bien organiser et structurer l’information que vous apportez à vos clients tout en définissant précisément vos mots-clés.

Si une fois tous ces éléments optimisés, vous souhaitez booster encore plus votre SEO, voici plusieurs techniques à mettre en place dans la suite de cet article.

4 des meilleures techniques de référencement sur Google

Avoir des techniques de référencement est la meilleure manière de se donner de la visibilité sur le web. C’est une manière d’avoir du trafic naturel, de qualité et sans avoir de frais. En revanche, cela demande du temps. C’est pourquoi il est essentiel d’utiliser les meilleures techniques de référencement pour obtenir des backlinks de qualité afin d’apparaître dans les premiers résultats de recherches Google.

Voici 4 de ces techniques de référencement sur Google, qui sont incontournables pour un bon plan de communication . Cela vous permettra de réussir dans le domaine du marketing digital.

La technique des liens morts

Cette technique consiste à trouver des pages liées à votre thématique, contenant des liens obsolètes, et de le faire savoir au site auteur de cette page. Le but est d’apporter de la valeur en mettant à jour des pages anciennes. Et en informant le site externe de la présence de liens morts au sein de la page, celui-ci sera tenté de vous mentionner au moment de mettre à jour la page de liens.

Pour cela, vous pouvez rechercher sur Google des pages en lien avec votre thématique. Par exemple, si vous avez un blog sur le yoga, vous pouvez écrire sur Google « pages de liens utiles sur le yoga ». Quand vous avez trouvé des pages de liens, tentez de trouver des éventuels liens morts grâce à l’extension gratuite de Google Chrome « Check my Links ». Cette extension est très efficace : en l’espace d’une seconde, elle surligne en rouge tous les liens obsolètes au sein d’une page.

Une fois que vous avez trouvé des liens morts, vous pouvez entrer en contact avec le site pour leur indiquer quelles sont les liens morts. Dans le message, mentionnez aussi le fait que vous avez un site sur la même thématique, qui aurait sa place dans le site. Vous apportez de la valeur à un site qui dispose d’une page qui n’est plus à jour. Et beaucoup de sites que vous contactez seront ravis de mettre le lien de votre site au sein de la page de liens utiles.

Écrire du contenu pour d’autres sites

Cette technique est une autre technique « gagnant – gagnant ». Elle prend plus de temps que la première technique mentionnée. Mais elle est aussi très efficace pour obtenir des backlinks. Et si vous avez remarqué, c’est cette technique que j’utilise aujourd’hui en devenant contributeur sur le blog Social Media For You. J’écris donc du contenu pour booster le référencement.

Le concept est d’écrire des articles de qualité pour d’autres sites liés à votre thématique. L’idée est de trouver des thèmes qui ne sont pas encore abordés sur leur site, et qui auraient leur place pour apporter du contenu intéressant à leur internautes.

Lorsque vous trouvez des sites en relation avec votre thématique, vous pouvez leur proposer d’écrire du contenu de manière bénévole, en vous mettant d’accord sur les conditions de publication de votre article (nombre de liens que vous pouvez insérer, nombre de mots, sujet…). Et au sein de l’article que vous rédigez pour eux, intégrez un lien de votre site pour illustrer vos propos. Cela donnera de la valeur SEO à votre site par la même occasion et plaira beaucoup à notre ami à tous, Google !

Écrire une page TOP blogueurs

Cette technique consiste à rédiger une liste de TOP blogueurs sur une thématique précise. Dans l’idéal, il faut que la thématique soit liée à la vôtre. Par exemple, si vous avez un blog de voyage, vous pouvez faire le top des blogueurs backpackers.

Une fois que vous avez sélectionné les TOP blogueurs, pour chaque blogueur, vous pouvez faire une petite description ainsi qu’une photo du blogueur pour le ou la mettre en valeur. Une fois que votre page est prête, vous pouvez partager cette page avec tous les blogueurs que vous avez mentionnés.

Sachant qu’un TOP donne beaucoup de crédibilité à tous les blogs, un certain nombre souhaiteront partager votre page et la mentionner sur leur site, sous forme de liens. Et cela vous fera obtenir des liens de qualité.

Rédiger une infographie

Une infographie est une page complète comportant de nombreuses images et schémas afin de créer un maximum d’interaction avec les internautes.

Mentionner une infographie sur son site ou la partager sur ses réseaux sociaux est un moyen de susciter de nombreuses réactions de la part des internautes. Or Google favorise les sites les plus actifs sur les réseaux sociaux et ceux ayant beaucoup de commentaires. Plus Google considère qu’un site est interactif, plus le site est favorisé en terme de référencement.

Quand vous avez rédigé une infographie de qualité, partagez-la avec tous les blogueurs traitant de cette thématique. Et beaucoup seront tentés de la partager ou de la mentionner sur leur site sous forme de lien afin de recevoir un maximum de réactions de leurs internautes.

Plus votre infographie est longue et interactive, mieux c’est. Cela incitera les internautes à réagir à votre page. Et cela jouera en faveur des blogueurs qui ont mentionné ou partagé votre infographie.

Une fois ces techniques misent en place, vous pensez également à utiliser vos réseaux sociaux pour booster la visibilité de vos contenus et donc leur référencement aussi.

Les réseaux sociaux, quel impact sur le SEO ?

Lorsqu’on s’intéresse à la visibilité de son site, il est une phrase qui revient souvent : « les réseaux sociaux, c’est top pour le référencement ». Mais qu’en est-il vraiment ?
Vos comptes Facebook et Twitter ont-ils un réel impact sur la manière dont Google vous classera ?

Les réseaux sociaux n’ont pas d’impact sur le positionnement web

Chez Google, on laisse fuiter ce qu’on veut. Donc, une grosse part de mystères demeure, surtout en ce qui concerne ses algorithmes. Mais ce qui est certain et qui a été confirmé à maintes reprises, c’est que les réseaux sociaux n’ont pas d’influence directe sur le référencement. Pour être plus précis, d’après Matt Cutts (bloggueur porte-parole de Google) les signaux des réseaux sociaux (« J’aime », Open Graph) n’impactent pas directement le positionnement puisqu’ils ne font pas partis de l’algorithme de Google et que les pages des réseaux sociaux sont traitées comme les autres pages.

Mais Google aime la popularité

Alors d’accord, les réseaux sociaux n’ont pas de rôle direct sur le positionnement de votre site par contre, on se rend bien compte que poster du contenu sur les réseaux sociaux engendre du trafic sur un site web. C’est indéniable : plus on parle d’un site, plus il est populaire, et plus il renvoie des signaux positifs à Google.

SMO, un impact indirect sur le SEO

Proposer à sa communauté des contenus engageants est donc plus que jamais essentiel. Ces contenus peuvent véritablement avoir un effet de levier grâce à la dimension virale des réseaux sociaux : plus on parle d’un site, plus il est « populaire », plus il renvoie des signaux positifs à Google.

Nul doute que pour les professionnels du référencement, les réseaux sociaux ont un rôle capital à jouer au sein d’une stratégie SEO. C’est d’ailleurs une discipline à part entière : le SMO (Optimisation pour les Médias Sociaux). Le SMO regroupe les techniques qui permettent d’attirer des visiteurs sur un site grâce à sa promotion sur les réseaux sociaux.

Faut-il Privilégier le SMO ou le SEO ?

Privilégier l’un ou l’autre serait une erreur. Ils sont absolument complémentaires. Vous pouvez avoir une très bonne visibilité sur les médias sociaux et être très mal positionné sur les moteurs de recherche. Par exemple, si vous postez du contenu de qualité sur les réseaux mais que votre site rebute les visiteurs parce qu’il est très mal conçu, ce n’est pas votre présence sur les réseaux qui vous sauvera auprès de Google.
Le SMO ne permet pas d’être bien positionné dans les SERPS, mais, associé à un bon SEO, c’est la combinaison gagnante pour un meilleur positionnement.

Vous l’aurez compris, avoir un référencement au top n’est pas évident… Cela demande beaucoup d’efforts et de nombreux critères différents sont à travailler et surveiller. C’est pour cela qu’ils existent de nombreux outils pour vous aider à atteindre votre objectif de résultat numéro 1 sur Google ! Mais dans la jungle des outils SEO, difficile de ne pas se perdre.

Les bons outils SEO à utiliser

Nous vous présentons donc quelques outils SEO dont la qualité et la réputation ne sont plus à prouver sur le web.

Site analyzer, pour analyser votre site

La première étape pour travailler son référencement est de faire un état des lieux de votre site. Que faut-il améliorer pour progresser dans les résultats des moteurs de recherche ? Pour vous aider il existe des outils d’analyse qui scanneront votre site automatiquement et vous délivreront un bilan. On apprécie tout particulièrement l’outil d’optimisation de Site analyzer : les résultats obtenus dans le rapport sont très efficaces. Grâce à cet outil, vous bénéficiez aussi de conseils et d’explications qui vous aiguilleront pour mettre en place les corrections. L’analyse se porte sur 5 critères passés au crible : accessibilité, conception, textes, multimédia et maillage.

Son + : Vous obtenez un score pour chacun de ces critères et vous vous rendez compte, au premier coup d’œil, de l’aspect qu’il va falloir travailler en priorité.

Piwik , pour observer son trafic

Piwik est une solution Open Source qui vise à analyser le comportement des visiteurs de votre site pour affiner votre stratégie webmarketing, vos campagnes et le design de vos pages internet.
Grâce à Piwik, vous pourrez savoir où sont vos visiteurs, quels navigateurs ils utilisent, ce sur quoi ils cliquent et les mots clés qu’ils recherchent.
Vous obtiendrez aussi des informations en temps réel : qui est sur quelle page et que fait chaque visiteur ?

Son + : un tableau de bord entièrement personnalisable selon vos besoins.

Ahrefs, pour suivre vos liens

La qualité et la quantité des backlinks sont incontournables en SEO. Si vous les analysez, vous saurez qui parle de vous, qui partage votre contenu et qui vous apporte du trafic.

L’outil d’analyse ahrefs permet notamment,  en regardant la cible des liens, d’effectuer les redirections appropriées si vos pages ont changé d’URL.

Le seul bémol est que contrairement à Google Webmaster Tools, ahrefs est uniquement en anglais.

Son + : vous pouvez également savoir si les backlinks précédemment détectés existent toujours ou s’ils ont été supprimés.

Pour bien vous positionner, il faut connaitre les bons mots clefs. Pour cela, les outils de Google sont tout à fait recommandés.

Google Adwords Keywords Planner vous permet de trouver de nouvelles idées de mots-clés se trouvant dans le champ de votre activité. Avec Google Trends, vous pouvez identifier comment vos visiteurs utilisent les moteurs de recherche et les informations dont ils ont besoin à une période précise. Grâce à ces données, vous pouvez mieux vous positionner sur les requêtes qui vous intéressent.

Son + : des solutions complètes et faciles d’utilisation.

En conclusion, se référencer sur Google est essentiel pour avoir du trafic de façon naturelle. Il existe de nombreuses techniques, de nombreux critères à surveiller, et la quête d’un bon SEO se poursuit même sur les réseaux sociaux. Cela peut être décourageant, mais chaque optimisation faîte apportera de la valeur à votre site et lui offrira plus de visibilité, donc plus de trafic et de clients pour votre entreprise.

Et vous ? Avez-vous des affinités avec le SEO ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires et à partager vos propres techniques de référencement naturel !

NB : Cet article est la fusion de plusieurs articles concernant le référencement naturel. Merci à Quentin Pakiry pour sa contribution.

Le référencement naturel selon Véronique Duong

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest

Share This