Impact sur l’environnement : Internet pointé du doigt !

Internet est un enjeu majeur de notre environnement. Pourquoi ?

Vous qui lisez cet article derrière votre écran, vous êtes vous déjà posé la question suivante : quel est l’impact de ma navigation internet, sur l’environnement. Il est vrai qu’avec l’omniprésence du web, nous consommons moins de papiers grâce à l’envoi de mails, ou bien nous nous se déplaçons plus pour faire ses courses ou les boutiques mais on passe une commande en ligne.

Certes, ces actions sont louables mais sont-elles réellement viables en terme de développement durable et d’économie d’énergie ? Internet, environnement, ces deux termes sont-ils compatibles ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article !

Un véritable enjeu écologique

Il faut savoir que le web est très gourmand en énergie. Le saviez-vous ? Si Internet était un pays, il serait le troisième plus grand pays consommateur en énergie, après la Chine et les Etats Unis. Mais d’où vient cette consommation ?

Deux facteurs sont pris en compte :
l’empreinte climat : cela prend en compte la consommation d’énergie liée au fonctionnement et à la fabrication des matériaux.
l’épuisement potentiel des métaux : l’emploi des métaux rares est nécessaires à la création de différents composants électroniques.

On ne le réalise pas souvent mais lorsque nous réalisons des tâches simples sur notre ordinateur, cela implique de faire appel à plusieurs appareils, pour réaliser des actions précise comme émettre, transmettre, traiter et recevoir.

Le rôle du Data Center

Lorsque vous envoyez un mail par exemple, votre ordinateur est connecté à internet et va émettre un message jusqu’à un Data Center, celui de votre fournisseur d’accès Internet. Ce dernier va alors transmettre l’information à un autre Data Center, cette fois-ci celui du destinataire de votre mail. L’e-mail va alors être traité et le destinataire de ce message va pouvoir le recevoir et le lire.

Ces 4 étapes sont relativement simple mais derrière cela, il y a une dépense d’énergie à laquelle on ne pense pas forcement. Saviez-vous qu’un data center consomme autant d’électricité que 30 000 habitants européens ?

Devant ces machines énergivores, certaines firmes comme Facebook, Google ou encore Apple font fonctionner leurs data centers grâce à des énergies renouvelables.

L’internaute, un rôle charnière

Une personne qui surfe sur le net créée près de 50 % des gaz à effet de serre d’internet ! L’enjeu est donc de concerner tous ces internautes pour limiter leur impact sur l’environnement. Cela va de paire avec le tri sélectif, c’est quelque chose qui doit rentrer dans les moeurs, pour éduquer les personnes qui surfent sur le web que leurs actions ont un effet sur l’environnement.

Désormais, des labels sont disposés lors d’un achat de matériel informatique. Cela permet à l’utilisateur de prendre conscience de son action. Ils sont au nombre de deux :

  • L’Ecolabel Européen : Grâce à ce pictogramme, cela indique que le produit réduit les impacts énergétiques pendant son cycle de vie, se fabrication jusqu’à son recyclage ou sa destruction.
  • Energy Star : L’internaute connait la bonne performance de son produit en terme de rendement énergétique.

Lorsque vos machines sont arrivées en fin de vie, il est important de les recycler. Pour se faire, rendez-vous dans une déchèterie ou faites appel directement à un revendeur. Ce dernier est dans l’obligation de rendre votre vieil ordinateur ou votre imprimante, et ce gratuitement depuis 2007. Il s’engage à donner une nouvelle vie à vos équipements usagés.

Quelques conseils pour limiter l’impact d’internet sur l’environnement

Pas de panique ! Je ne vais pas vous laisser comme ça, sans vous donner quelques conseils pour limiter votre empreinte carbone

L’e-mailing, fléau pour l’environnement

Il faut savoir qu’un mail avec une pièce jointe de 1 Mo dégage 19 grammes de CO2. Sa consommation électrique est équivalente à celle d’une ampoule pendant une heure.

  • Stocker seulement les emails importants. En effet, un mail conservé dans une boite de réception fait fonctionner les Data Centers en permanence.
  • Compresser les pièces jointes de vos courriers électroniques ou opter pour des liens hypertexte
  • Limiter le nombre de destinataires lors de l’envoi d’un email, et surtout ne pas répondre à tous les internautes lors d’un mail groupé : cibler le bon destinataire
  • Se désabonner des newsletters inutiles (mais pas celle de Social Media for You hein !)
  • Cherche une solution alternative pour l’envoi d’image en haute qualité, comme le transfert à l’aide d’une clé USB par exemple

La navigation internet, autre calamité

  • Bien formuler ses requêtes sur Google et enregistrer vos sites préférés dans vos favoris
  • Choisir un moteur de recherche responsable, qui compense les émissions carbones
  • Limiter l’utilisation du streaming qui fait appel durant son fonctionnement à une connexion internet et à un serveur. Opter pour un bon vieux DVD !
  • Supprimer tous les spams de l’ordinateur, ou tout simplement installer un anti-spam.
  • Eteindre sa connexion Internet pendant la nuit et débrancher son ordinateur, car il consomme même lorsqu’il est éteint.

 

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.