Les médias sociaux aiment la vulnérabilité

Pour améliorer sa visibilité web, il faut gérer sa vulnérabilité. Surtout sur les réseaux sociaux !

Trois choses embarrassantes sur moi : je fais souvent parfois des fautes d’orthographes, je m’enerve souvent au volant et je suis incapable de bricoler quoi que ce soit. Ouf, on se sent bien. Et si les études sont justes, vous devriez vous sentir un peu plus proche de moi maintenant, même si vous ne me connaissez pas. Exploitée correctement, la vulnérabilité peut devenir une force surprenante sur les médias sociaux.

Avantages et inconvénients de la vulnérabilité sur internet

Beaucoup de chefs d’entreprise et de cadres ont encore peur des médias sociaux notamment en raison de la vulnérabilité qu’ils risquent de dévoiler. Ils ne veulent pas faire face aux conversations qu’ils pourraient entendre, ou ils craignent que quelqu’un dise quelque chose qui pourrait nuire à leur réputation sociale ou entraîner leur entreprise à perdre le contrôle de son image.

Ces craintes sont compréhensibles. Après tout, qui d’entre nous n’a pas caché une manie bizarre, une opinion impopulaire ou un hobby ringard des autres à un moment donné de notre vie pour s’intégrer ou pour se faire des amis plus facilement ?

Mais le problème avec l’auto-censure est que cela ne fonctionne jamais. Ce n’est que lorsque l’on laisse tomber les faux-semblants que nous savons si nous sommes vraiment connecté avec quelqu’un. De la même façon, ce n’est que lorsque les marques laissent tomber les armes qu’ils font vraiment le lien avec leur public.
La bonne nouvelle est que la vulnérabilité concerne tout le monde. Rappelez-vous :

– Lady Gaga s’est montrée nue en réponse à un magazine people lui reprochant d’avoir pris du poids.

– Plus récemment en France, le catalogue de la Redoute avec l’homme nu sur la plage juste derrière les enfants posant pour la dernière collection.

Tous ces exemples n’ont qu’un seul mot en commun : la vulnérabilité. Personne n’est parfait et c’est tant mieux. Nous nous rapprochons ainsi de l’essence humaine. Nous avons la preuve de la fragilité des êtres. Ces « erreurs » s’insinuent dans des apparitions ou des communications qui d’habitude sont millimétrées.

La vulnérabilité crée un lien qu’il est difficile de construire d’une autre manière. Et pour les marques et les entreprises en particulier, il peut briser le mur impersonnelle qui entoure la plupart des communications d’entreprise, pour le remplacer par quelque chose de plus chaud et de plus réel. Mais comment une marque peut exploiter ce connecteur infaillible à bonne escient ? Voici quelques conseils.

Se poser des questions difficiles

Tout d’abord, être honnête avec vous-même et votre entreprise pour sonder les points vulnérables. Quel est le défi le plus difficile que vous avez à surmonter? Quelle est la plus grosse erreur que vous avez faite ? Quelles sont les questions que les gens se posent à propos de votre marque et que vous avez toujours évité par le passé, et comment pouvez-vous honnêtement y remédier, au moins en partie ?

Cherchez dans le passé de votre business

Lorsque nous parlons d’honnêteté, de clarté ou de vulnérabilité, il est parfois plus facile de regarder dans le passé que de scruter le présent. Même les grandes entreprises étaient un jour des petites entreprises, non ? Si vous êtes une grande entreprise établie, rappelez-vous ce que c’était que d’être pas si grand et pas si établie. Créer un contenu à partir de là.

Racontez l’histoire de votre marque sur les réseaux sociaux

Ce sont les histoires vraies, puisées dans de vraies émotions, qui nous font sentir quelque chose. Créer un environnement social et médiatique dans lequel les gens se sentent à l’aise pour raconter leurs histoires. Entraînez-vous et votre personnel à être toujours à l’affût d’histoires qui suscitent une émotion. Les émotions sont de l’or pour le marketing.

Choisissez la juste dose de vulnérabilité

Vulnérabilité fonctionne mieux par petites touches. Evitez d’en faire trop. Laissez entrevoir un aperçu de votre monde, ne déballez pas tout. Soyez vrai et honnête, mais n’oubliez pas que le moins c’est plus.

Restez fairplay avec les internautes

Assurez-vous de ne jamais communiquer au détriments d’une autre personne. Ne vous moquez pas, ne dédaignez pas les autres. En attaquant ou en critiquant dans les médias sociaux, la vulnérabilité peut rapidement se transformer en défensive et en colère, et c’est le contraire de ce que nous recherchons.

Attendre demain pour décider

Il n’est pas nécessaire de publier chaque pensée tout de suite, utilisez un filtre. Si vous avez une idée en tête mais que vous hésitez à le rendre public sur les réseaux sociaux, notez-le et prenez le temps d’y réfléchir. La beauté des médias sociaux, c’est qu’ils sont toujours présents quand vous l’êtes.

Perdez le contrôle sur les réseaux sociaux (mais pas trop)

Rappelez-vous, c’est que nous sommes tous dans les médias sociaux pour établir des relations et communiquer avec les gens. Il est normal de se sentir fragile et anxieux face à ce dévoilement. La perte de contrôle est un sentiment effrayant, mais il peut aussi être un signe que vous voulez bien faire les choses et que vous êtes impliqués.

Prêt à laisser tomber le masque sur les réseaux sociaux ?

Partagez quelque chose d’embarrassant ou de marrant à propos de vous-même dans les commentaires. Ainsi je ne serais pas toute seule ! Dîtes-moi ce que vous pensez des marques et de la vulnérabilité.

Article traduit de l’anglais et adapté de Blog Oktopost

 

Un commentaire de “Les médias sociaux aiment la vulnérabilité

  1. Vous avez parfaitement raison, être vulnérable c’est être tout simplement humain, et c’est ce côté humain d’une société que les internautes recherchent à travers les réseaux sociaux. D’ailleurs il me semble que les pages qui marchent le plus sont celles qui acceptent l’humour, la dérision, la critique…une société doit chercher à être comme ses clients et tout le monde…faillible et humaine.

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.