5 conseils pour les community manager freelance

conseil cm freelance community manager freelance autoentrepreneur entrepreneur travailleur independant reseaux sociaux medias sociaux community management

Salut,  j’ai réalisé cette vidéo pour vous,  les futurs community managers freelance. Ce sont deux buzz words en ce moment, mais être un cm freelance ne s’improvise pas. Je vous donne ici plein d’astuces et de conseils,  pour vivre de sa passion et pour créer un business rentable en tant que travailleur indépendant. Regarde la vidéo et donne-moi ton avis ! 😉 .

1. Établir son business plan

Choisir un statut

Il faut que le business plan soit solide ! Vous allez donc dans un premier temps vous renseigner sur les différents statuts qui sont possibles pour toi. Est-ce que vous allez être en auto entrepreneur, en SASU, en entreprise individuelle. Car cela va impacter votre niveau d’imposition. Je conseille de prendre un statut d’entreprise assujettis à la TVA, car le statut d’entrepreneur donne l’image d’une personne non professionnelle.

Le budget et les outils

Vous devez faire la liste des choses dont vous aurez besoin. Cela vous permettra d’anticiper les frais que vous aurez. Est-ce que vous allez louer un local, un bureau, un espace de coworking ?  Est-ce que vous travaillerez depuis chez vous ?

Avez vous besoin d’investir dans un nouvel ordinateur ? Ou d’un téléphone nouvelle génération pour avoir accès à toutes les fonctionnalités nécessaires ? Quels sont les outils dont vous avez besoin ? Quels sont les logiciels ou applications, pour lesquels un abonnement est nécessaire ?

Le temps de travail et les tarifs

Il faut également s’interroger sur le temps de travail que vous allez pouvoir allouer à votre activité. S’agit-il d’une activité en plus de votre CDI ou CDD ? Est-ce qu’il s’agira d’une activité à plein temps ? Prenez bien en compte toutes vos contraintes. De la vous pourrez ainsi plu facilement élaborer une grille tarifaire que pour vos futur clients.

L’administration

Dans votre plan, vous devez voir quels sont les documents administratifs dont vous aurez besoin. Avez-vous besoin de passer par un avocat ? Ou un comptable ? Quelles sont les documents professionnels que vous allez fournir à vos clients (les devis, les factures…) ?

2. Travailler son personal branding

Eh oui, au début personne ne vous connait ! Donc il faut que vous mettiez en valeur votre expertise et votre image à travers divers outils en ligne mais aussi en offline.

Créer son site internet

Je vous conseille à tous de créer, un site internet, un blog, une loading page ou une page statique afin d’avoir une présence sur internet. A quoi va vous servir cette présence en ligne ? Vous allez  pouvoir :

  • Présenter qui vous êtes : montrer vos compétences, vos études …
  • Intégrer des témoignages clients ou/et leurs logos, si vous en possédez déjà. Pour l’avenir il faut réserver un espace dédié à celui-ci.
  • Ecrire des articles, pour remonter dans les résultats de recherches.
  • Communiquer sur les services que vous proposez. Plus vous serez clair sur ce que vous savez faire et ce que vous recherchez, plus vos offres de missions seront intéressantes.

Avoir une présence sur les réseaux sociaux

En effet en tant que tout bon community manager, vous vous devez d’être présent sur les réseaux sociaux. Et cela permet aussi de faire connaître votre site internet. Mais il faut l’être de manière stratégique :

  • Faire un choix parmi les différents médias sociaux et être actif  : ne pas se rendre sur tout les réseaux sociaux si vous disposez de peu de temps. C’est inutile et risquez de perdre en crédibilité. Un, deux voir trois maximum sont suffisants. Soyez présent, fournissez du contenu de valeur aux personnes qui vont rejoindre votre communauté. Ainsi ils vont vouloir  les partager. 
  • Faire parti d’un ou plusieurs groupes sur Facebook ou LinkdIn : cela vous permet de développer votre réseaux et de gérer et développer votre réputation en ligne. C’est de cette manière que petit à petit vous allez vous faire connaître en tant que community manager freelance. Je pense qu’il est important d’avoir une page LinkedIn, pour plus de professionnalisme. Mettez-là à jour régulièrement et invitez vos clients à venir l’enrichir en validant des compétences par exemple.

3. Ne pas rester dans sa bulle

Ben oui, sinon personne ne va vous connaître et il vous allez rapidement ne plus être à la page. Vous devez vous entourer et suivre l’actualité afin de donner un meilleur service client. Pour cela je vous propose de :

  •  Travailler dans un environnement inspirant coworking : ce n’est pas une obligation mais vous pouvez y trouver une bonne stimulation de groupe, de nouvelles idées et élargir votre champs de vision.
  • Participer à des évènements, des forums professionnels, des conférences pour vous faire des contacts intéressants. Vous pourrez ainsi rencontrer vos confrères mais aussi de potentiels clients.
  • Se former régulièrement : le community management ça change tous les jours. De nouvelles applications et outils apparaissent, certains réseaux sociaux meurent… Il faut donc s’auto-former, faire de la veille, suivre des formations en ligne… Prenez une demi heure tous les matins pour aller sur les blogs professionnels, lire l’actualité. C’est ma petite routine à moi :). Renseignez-vous aussi sur le community manager aux Etats-Unis. Car ils ont une petite longueur d’avance sur nous. Voilà vous l’avez compris la curation de contenu est indispensable !

4. Trouver des missions

Après avoir  fait tout cela, vous devez maintenant trouver des missions. Afin d’augmenter davantage sa visibilité web et augmenter ses chances de rentrer en contact avec des prospects. Il existe des plateformes spécialisées pour vous aider, aller  donc sur des sites comme : 

5. Avoir une bonne relation client

La dernière étape, des plus importante pour pouvoir durer dans le temps et fidéliser vos client, c’est : entretenir sa relation client. En effet, il est plus facile de vendre aux personnes qui ont déjà acheter que trouver de nouveaux.  Vous suivrez donc les 3 commandements du community manager freelance 😉 : 

  • Ne pas revoir vos tarifs trop à la baisse : vous pouvez avoir une petite marge de manoeuvre. Mais n’oubliez pas que vous fournissez un service.  Et bien défendez le, sachez parler de vos honoraires avec conviction.
  • Communiquer efficacement sur les tâche que vous aller faire pour vos clients. Afin d’éviter les mauvaises surprises et les malentendus.
  • Être super professionnel : soyez disponible, réactif et bien sûr respectez les deadlines.

Voilà c’était mes 5 conseils pour devenir community manager ! N’hésites pas à partager cet article et à me donner ton avis en commentaire. Tu peux aussi t’abonner à ma chaîne Youtube, pour ne manquer aucune de mes vidéos et m’encourager à continuer 😉

Si tu es intéressé par le sujet, va voir ma vidéo sur le community manager de 2017

 

4 Commentaires pour “5 conseils pour les community manager freelance

  1. Absolument très intéressante votre dernière publication Julie. Et j’adhère net. Je suis bougrement passionné des métiers des TIC et médias sociaux, ma grande plus motivation en ce moment c’est de me reconvertir en un Community Manager complet cette année 2017. Et je compte beaucoup apprendre de cette formation offerte. Merci infiniment et je le recommande à beaucoup d’en faire autant.

  2. Je ne veux pas devenir CM mais consultante en freelance en conseil aux entreprises.
    Votre article me conforte dans mes premières démarches et je l’ai trouvé très intéressant et motivant.
    Merci

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.