Le blogging vu par Lionel Clément, créateur du blog littéraire “L’Ivre de Lire”

[vc_row][vc_column width=”2/3″][vc_single_image media=”46158″ media_width_percent=”100″ alignment=”center” shape=”img-round” css_animation=”alpha-anim” animation_delay=”400″][vc_column_text]

Le blogging vu par Lionel Clément, créateur du blog littéraire “L’Ivre de Lire”

Bonjour à tous ! Nous nous retrouvons aujourd’hui pour un nouvel interview de la série « Ils font le web » avec Lionel Clément. Créateur de l’agence de content marketing Ecritoriales, il tient le blog L’Ivre de Lire dans lequel il propose des critiques littéraires sans concession.

Voici les morceaux choisis de notre entretien très instructif pour en savoir un peu plus sur son blog et sur ses secrets de blogging :

À propos de son blog L’Ivre de Lire

« L’Ivre de Lire était à l’origine un blog personnel, créé au mois d’août 2012, mais il a beaucoup évolué depuis. Aujourd’hui je ne suis plus seul car c’est devenu un magazine littéraire avec plus de 50 contributeurs.

À propos de la fréquentation de son blog

« Au niveau du trafic, après un mois, j’avais approximativement 150 visiteurs uniques par jour. Aujourd’hui, il y a à peu près 1000 visites par jour avec des pointes à 7000 visites lors des publications du samedi.»

À propos de sa stratégie sur les réseaux sociaux

« Ce qui a fait le succès du blog c’est d’abord le contenu puis une vraie stratégie média sociaux avec notamment une présence très large sur Twitter (plus de 16600 followers) et sur Facebook (plus de 6300 fans). » (suivez ce lien pour en savoir plus sur le vocabulaire Twitter).

Des personnes influentes du monde littéraire s’intéressent à nous. Par exemple, des auteurs comme Marc Lévy et Tatiana de Rosnay nous suivent sur Twitter. Des journaux de presse comme Le Monde ou Le Magazine Littéraire, ou encore France Culture

À propos du temps qu’il consacre à son blog L’Ivre de Lire

« Au-delà de mon activité de rédacteur web avec mon agence Ecritoriales.com, mon blog L’Ivre de Lire occupe tout le reste de mon temps. Cela est devenu une passion qui a pris la place de tous mes loisirs. J’y passe en moyenne 2 ou 3 heures par soirée et tous les vendredis quand je prépare la publication hebdomadaire pour le lendemain. Le samedi est réservée à du community management pure pour répondre aux réactions et commentaires de mes fans et abonnés sur les réseaux sociaux

À propos de l’avenir de son blog

« J’ai de grands projets de développement pour mon blog. J’essaye de le professionnaliser petit à petit. Je ne suis pas développeur web donc jusqu’à maintenant je me suis toujours débrouillé comme je l’ai pu. L’objectif est de refondre profondément l’interface et le concept du site. Pour le reste, je vous laisserai le découvrir lorsqu’il sortira ! »

À propos d’un conseil de blogging

« Pour toutes les personnes qui désirent se lancer dans le blogging, je leur dirais que la priorité est de vivre son blog comme une passion. Même si cela peut devenir un levier professionnel intéressant, très peu de personne arrivent à vivre de leurs blogs. Personnellement, je ne vis pas des revenus de L’Ivre de Lire mais je peux l’avouer sans complexe, mon blog a changé ma vie. Si je ne m’étais pas lancé, ma vie professionnelle ne serait pas du tout la même aujourd’hui. Au départ je n’ai rien prémédité. Beaucoup de blogs et de webzine littéraires fleurissent aujourd’hui mais ce qu’ils ne comprennent pas c’est que c’est le cheminement qui importe et non le but.

Ce que recherchent les internautes c’est de ressentir vraiment de l’envie et non pas une espèce de stratégie pour les hameçonner ou leur vendre quelque chose. Ils veulent vivre à travers un site internet ou un blog quelque chose qui les touche, une histoire qui fait vivre leur imaginaire, un vrai storytelling. On rencontre pas mal de sites sans personnalité et c’est dommage. Même si L’Ivre de Lire aujourd’hui a près de 50 contributeurs, je reste très présent et j’incarne le projet. On ne peut pas créer un projet web aujourd’hui sans incarner le projet. C’est du personal branding. Honnêteté et authenticité sont les deux mots-clés. Inutile de raconter sa vie, inutile de s’inventer un personnage. Il ne faut pas jouer un rôle qui n’est pas le sien car de toutes façons les internautes le sentiront.

Il n’y a pas besoin d’être le meilleur pour qu’un blog fonctionne. Il faut réussir à nouer une relation avec les internautes à travers son contenu. Certains blogs ne sont pas forcément les mieux écrits mais ils arrivent à toucher une communauté. On parle beaucoup des blogs professionnels aujourd’hui qui permettent de nouer des contacts avec des prospects et à booster le référencement. Mais à l’origine, un blog n’est pas un outil professionnel. A partir du moment où l’on utilise cet outil là, il faut accepter de se dévoiler un peu soi-même. C’est pour cela que certains blogs de marketeurs sont parfois médiocres car ils restent souvent à la surface des choses et ne laissent rien transparaître de son ou de ses auteurs.»

Retrouvez l’interview complet de Lionel Clément en vidéo ici :

Voilà, c’est terminé pour aujourd’hui. J’espère que vous avez apprécié cet entretien vidéo avec Lionel à propos de son blog à succès L’Ivre de Lire. N’hésitez pas à partager cet interview sur vos réseaux sociaux et à me laisser un commentaire juste en-dessous de cet article ![/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”1/3″][templatera id=”46358″][/vc_column][/vc_row]

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Alors ayez la partage attitude !

Pin It on Pinterest

Share This