C’est quoi être community manager freelance ?

community manager freelance

Vous voulez devenir community manager freelance, mais vous vous posez encore beaucoup de questions : « Est-ce fait pour moi ? Suis-je prêt à travailler seul ? Comment commencer ? Quelles perspectives pour ma carrière ? » Après plus de 8 ans dans le domaine du social media, je trouve toujours que le métier de community manager freelance est passionnant, mais gare aux désillusions ! Faisons le point ensemble.

Pour compléter l’article, voici aussi une vidéo personnelle sur mon avis concernant le métier de community manager freelance :

Community manager : un métier d’avenir

Le métier de community manager s’exporte des États-Unis en France avec les réseaux sociaux à la fin des années 2000. Cette année, le métier croît rapidement grâce à un environnement pro-numérique. Emmanuel Macron s’est engagé dans la transformation digitale des entreprises et les géants Facebook et Google investissent en France en faveur de la formation au numérique.

Si vous avez décidé de vous lancer dans ce domaine, il faut que vous sachiez que les tâches du community manager en 2018 s’étendent bien au-delà de la pure animation de communauté : création de contenus, service clientèle, curation, statistiques, webmarketing… Un vrai couteau suisse du web ! Loin d’être un poste de stagiaire, le métier offre de belles perspectives d’évolution, comme Social Media Manager, Content Manager ou directeur digital.

Community manager freelance : être votre propre patron

Le métier de Community Manager freelance, un nouvel Eldorado ? Cela dépend de vous.

Commençons par les avantages :

Vous travaillez sur VOTRE projet qui vous tient à cœur, ce qui est un véritable boost pour votre motivation. Vous n’avez pas de supérieur hiérarchique. Vous êtes donc libre de choisir vos missions, vos horaires, mais aussi de travailler où bon vous semble (domicile, café, espace de coworking, Chiringuito sur la costa del sol…).

Maintenant, les points négatifs :

Avant de vous lancer, posez-vous ces questions : « Suis-je assez rigoureux pour travailler sans supervision ? Est-ce que j’aime travailler seul ? Est-ce que la vision de mon business est solide ? » Les débuts sont souvent difficiles, et il vaut mieux être patient et résistant au stress pour s’accrocher. N’oubliez pas que vous devrez aussi assumer beaucoup de tâches « annexes » : gestion des factures, communication, recherche de clients…

Devenir community manager freelance : comment se lancer ?

C’est décidé ? Voilà mes conseils pour faire vos premiers pas de community manager freelance :

Entraînez-vous sur vos comptes et/ou devenez bénévole pour un tiers. La page FB d’une boutique ou d’une boîte de nuit qui manque de modération par exemple. Peu de chance qu’on vous dise non 😉

Identifiez les compétences qui font votre valeur ajoutée : rédaction SEO, vidéo, photo, graphisme, expertise dans un secteur… La concurrence est rude, démarquez-vous !

Professionnalisez-vous en suivant une formation pour devenir community manager

Rendez-vous à des évènements locaux pour créer votre réseau

Créez votre empreinte digitale, avec un blog par exemple

Les qualités pour être community manager en 2018

Avant de vous lancer dans cette aventure, voilà selon moi, les qualités que tout bon community manager freelance devrait avoir :

– Être curieux et réactif ! Apprenez en permanence en faisant de la veille. Mon conseil : si vous parlez anglais, renseignez-vous sur des blogs d’actualité comme Social Media Examiner, Jon Loomer ou Sunny leonarduzzi. Les Américains sont en avance sur nous dans ce domaine !

– Être polyvalent : on répertorie sept profils de CM, essayez d’être touche-à-tout

– Soyez créatif pour créer des contenus qui feront réagir votre communauté

– Être diplomate et patient pour répondre aux clients

– Enfin, soyez organisé pour jongler entre vos différents clients et réseaux

Et vous, où en êtes-vous dans votre projet ? Qu’est-ce qu’il vous manque pour devenir community manager freelance ?

3 Commentaires pour “C’est quoi être community manager freelance ?

  1. Merci pour cet article. J’aimerais pouvoir lancer mon activité a l’automne prochain. En attendant je m’auto forme (je travaille a plein temps a côté), je lis beaucoup, je note toutes les idées.
    Pour ma part, ce qui me manque est de ne pas connaître de vrai community manager, qui pourrait m’expliquer son parcours, sa journée type, la façon dont il travaille. J’aurais beaucoup aimé passer une journée avec un CM afin d’observer.

  2. bonsoir monsieur, svp quelle est la difference entre un community manager et un community manager free lance. je sais que l’un travaille pour une entreprise et l’autre travail seul mais quelle est la particularité de l’autre?

    1. Bonjour, vous avez tout à fait raison ! La principale différence est que l’un travaille au sein d’une entreprise, tandis que le freelance peut être sous-traité par une ou plusieurs entreprises, mais restera indépendant. Il est donc libre de choisir ses clients, son lieu de travail et ses horaires.

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.