Etre un community manager en 2017 - Social Media For You

Toi aussi tu t'interroges sur ce qu’est être un community manager ? Tu es étudiant et tu aimerais en faire ton métier ? Ou tu viens récemment d’occuper ce poste, et t’interroges sur les tâches qui te sont confiées ? Tu es un chef d’entreprise et tu souhaites engager un community manager ? J’ai fait cette vidéo pour faire le point avec toi.

Le résumé de la vidéo juste ici :

Le community manager c’est tout sauf ...

  • une personne qui partage des GIFs de petits chats toute la journée sur les réseaux sociaux.
  • une personne qui ricane avec ses amis sur Facebook
  • un poste de stagiaire
  • un simple exécutant

C’est un vrai métier qui demande du temps et des moyens.  Et comme tout métier, il mérite un salaire. Même si il est encore tout jeune, il a beaucoup évolué durant ces quelques dernières années. Et le community manager a aujourd’hui une position indispensable dans les société d’aujourd’hui.

Les entreprises ont compris qu’elles ont besoin d'être présentes sur les réseaux sociaux. Et au delà d’une simple présence, beaucoup d’entre elles veulent aujourd’hui professionnaliser leurs présences, d’où le besoin et la demande croissante de formation aux réseaux sociaux.

Bon alors c’est quoi un community manager ?

Oui, un community manager c’est un animateur de communautés web. Mais je trouve ce terme assez réducteur car aujourd’hui le community manager n’est pas seulement un animateur de communauté. Il pouvait l’être à ses débuts mais aujourd’hui ce n’est plus le cas. Etre community manager c’est être un couteau suisse !

Et être community manager en 2017 ?

L’étude de Hubspot identifie plusieurs types de community manager, qui sont et doivent notamment fonctionner en complémentarité. Cela signifie que le community manager en 2017  pioche un peu dans les 7 profils suivants :

  1. le créateur de contenus : Il fait un réel travail de sourcing avant de proposer un contenu adapté à sa communauté. Cela peut être par le biais de vidéos ou encore d’un blog . Toujours dans l’idée de mettre avant l’expertise et les valeurs de l’entreprise ou la marque.
  2. le statisticien : Afin de connaître l’impact de ses contenus mis en ligne et anticiper les prochains. Il se doit d’analyser les données afin de satisfaire au mieux ses abonnés, en leur fournissant un contenu qu’ils apprécieront.
  3. celui qui fait du service client sur  les réseaux sociaux : Il est présent pour répondre aux questions des consommateurs et les aider à résoudre leur problème. Ils sont de plus en plus interpellés, car il est plus facile pour le consommateur de laisser un message que d'appeler le service, pour lequel l’appel est souvent surtaxé.
  4. le news jacker : c’est celui qui surfe (ou transforme ) sur l’actualité et parfois le buzz, pour attirer une plus grande communauté.
  5. animateur de communauté : il n’est pas uniquement présent sur les réseaux sociaux, on le retrouve aussi sur les forums. Il fédère les internautes autour de la marque ou l’entreprise et cherche à agrandir sa communauté.
  6. le webmarketeur : Il crée des tunnels de conversion, en créant un contenu qui appelle l’internaute à faire une action beaucoup plus concrète. Comme s’inscrire à un webinar, à une newsletter ou encore à utiliser un outil.
  7. le manager de projet : Il est autant sur le terrain online que offline, en proposant par exemple des concours crossmédia. Pour lesquels il travail souvent en collaboration avec un graphiste, un web designer ...

Finalement, le point commun de ces 7 profils est de rapprocher l’entreprise ou la marque de ses clients et prospects. En optant toutefois pour une communication littéralement moins corporate et plus tirée vers la communication personnelle . En favorisant le partage et le divertissement. Comme tu as pu le voir, le community manager assurent plusieurs missions, il lui faut donc des outils efficaces. Je te conseille par ailleurs de jeter un oeil à mon article concernant les 5 outils d'un community manager ?

Les qualités du community manager en 2017 :

  • C’est être polyvalent, oui il faut toucher un peut à tout : que ce soit le SEO (référencement naturel), la création de contenu, la veille et faire de la gestion de l’e-réputation. Mais sans être un moutons à 5 pattes !
  • C’est avoir une orthographe et une organisation irréprochable.
  • C’est être curieux et créatif :  il faut se tenir au courant de l’actualité web est très important car il travaille dans un domaine en constant évolution. Chaque jour lui sont offert de nouvelles opportunités pour proposer un contenu de qualité, innovant et original.
  • C’est fédérer autant en interne qu’en externe :  pour répondre aussi bien aux attentes de l’entreprise et de ses consommateurs. Il doit remonter l’information de ces dernier auprès de son organisation. Tout en étant en cohésion avec les objectifs fixés et en valorisant l’image de marque de celle-ci.
  • C’est avoir du bon sens et avoir de l’empathie.

Voilà, j’espère avoir répondu à toutes tes interrogations. Des remarques, des commentaires peut être ? Débattons ensemble ;) !

Si le métier de community manager te démange ou si tu aimerais faire un update de tes connaissances pour être encore plus efficace dans tes missions de community management, je peux te former. Je suis formatrice agréée et toutes mes formations peuvent être financées par ton OPCA (même si tu es inscrit(e) à Pôle Emploi !). Discutons - en ! 

Si tu as un sujet que tu souhaiterais que je traite dans une de mes prochaines vidéos, laisse-moi un message juste en - dessous !

Prenons rendez-vous !