Comment bien internationaliser son site ?

internationaliser son site

Dans la gestion d’un site internet, que ce soit un blog ou un site e-commerce, nous sommes toujours à la recherche de plus de trafic. Tous les moyens sont bons pour l’augmenter et un en particulier vous à sans doute déjà traversé l’esprit, internationaliser votre site. Nous allons donc voir les avantages à s’internationaliser, mais aussi comment bien s’internationaliser. Car cette solution est très attractive, mais mal mise en place elle peut vous coûter chère, sans retour sur investissement. 

Pourquoi internationaliser son site ?

Un nouveau challenge pour augmenter sa croissance

Au bout d’un certain temps, il est normal de sentir que l’activité de votre site n’évolue plus. Pas besoin d’être leader du marché pour stagner, vous pouvez aussi avoir atteint vos limites avec les moyens dont vous disposez pour le moment. Dans les deux cas, votre objectif n’est plus que de vous maintenir en attendant une opportunité de grandir à nouveau. Cet objectif est déjà un beau défi ! Mais nous pouvons comprendre, votre soif de grandir, l’envie d’un nouveau challenge.

S’internationaliser, c’est ouvrir son site à de nouveaux marchés et par conséquent un moyen de relancer votre croissance. Aujourd’hui, partir à la conquête de nouveaux clients n’a jamais été aussi tentant. Avec l’aide des nouvelles technologies facilitant les échanges et des frontières de plus en plus souples ce défi est plus envisageable. Ouvrir son site à l’international est donc un bon moyen pour développer vos ventes.

Trouver un marché plus approprié 

Vous le savez, chaque marché est différent. Certains peuvent être plus favorables que d’autres pour votre activité. Le sujet de votre blog, ou les produits de votre site e-commerce peuvent être plus apprécié dans la culture d’un autre pays. Cela vous facilitera donc la tâche pour augmenter vos ventes ou votre trafic.

Vous pouvez aussi vous imposer plus facilement sur un marché étranger. La concurrence peut y être moins rude que dans votre marché d’origine. Votre secteur d’activité peut être simplement moins développé, les entreprises sont donc peu nombreuses à s’être lancées dessus. Dans ce cas-là, vous avez l’avantage, puisque vous aurez déjà de l’expérience et des moyens dû à a votre marché d’origine. Mais attention à bien vous renseigner ! Ce secteur d’activité sans grande concurrence peut être une belle opportunité, ou un piège où aucune entreprise locale ne souhaite se lancer et dans lequel vous pourriez tomber si vous n’avez pas assez étudié le marché. 

Enfin, avoir le rôle d’étranger peut parfois être un avantage concurrentiel face aux entreprises locales. En effet, cela permet de vous démarquer de la concurrence et peut être perçu comme un point fort par les consommateurs. La France est réputée dans le monde entier pour certains produits. Par exemple, un site e-commerce français vendant des parfums ou de la maroquinerie en Pologne aura un avantage concurrentiel sur les concurrents polonais.

Internationaliser son site et son activité comporte donc plusieurs avantages. Cependant, pour en profiter il y a deux points que vous devez avoir à l’esprit avant de vous lancer dans ce nouveau challenge. 

Comment bien internationaliser son site ?

Faire traduire son site par un traducteur professionnel

L’une des premières barrières, quand on s’exporte, est la langue. Impossible de s’internationaliser sans traduire son site et ce point si basique pose souvent problème. En effet, de nombreux sites comptent sur des traducteurs type Google traduction ou des amis se débrouillant bien dans la langue concernée. On ne vous le répétera jamais assez, faites appel à des traducteurs professionnels ayant de l’expérience en SEO.

Ce genre de dépense peut vous paraître superflu, au jour des traducteurs internet gratuits, mais il s’agit d’un réel investissement. Imaginez-vous, après tout votre travail pour vous internationaliser, perdre une ou plusieurs ventes pour des erreurs de traduction. Car oui, ce genre d’erreur peut vous faire rater des ventes. Que ce soit une simple faute d’orthographe, ou une erreur créant un malentendu ou rendant une partie du texte incompréhensible, cela nuit à l’image de votre entreprise. Vous devez donc être certain que votre site est irréprochable pour espérer vous imposer dans un pays.

De plus, une fois votre site traduit, il doit être optimisé SEO pour être bien référencé dans sa nouvelle langue. Un site de qualité mal référencé ne sera pas visible par les internautes et limitera donc votre réussite. Donc ne vous lancez pas directement dans des campagnes pour promouvoir votre activité. Assurez-vous d’abord d’avoir un site de qualité,  traduit par des professionnels, avec une rédaction SEO, prêt à accueillir comme il se doit vos premiers visiteurs. 

Se renseigner sur le digitale de vos nouveaux pays

Enfin, le deuxième point à préparer avant d’internationaliser son site, est de se renseigner sur les pays visés et notamment sur leur relation avec le digital. En effet, l’appréhension du digital dépend des cultures. Certaines sont plus encline à acheter en ligne que d’autres. Prenons plusieurs pays comme exemple.

Le Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, les mentalités sont en avance sur nous en ce qui concerne le e-commerce. Ils ont confiance dans tout ce qui est achat en ligne, dépensent beaucoup sans problème et veulent tout vite. C’est pour cela que pour s’imposer sur le marché anglais, il faut proposer des services comme le “Next Day Delivery”, ou des sites proposant de l’achat en 1 clic.

L’Italie

Pas très loin, en Italie, les mentalités sont totalement différentes. Les Italiens utilisent le digital, mais surtout pour visiter les sites, pas pour acheter. Ils comparent, s’informent sur ce qu’ils veulent, mais n’achètent que très rarement. Le nombre de page vue moyen par visite est supérieur à la moyenne européenne. Mais le taux de conversion ne dépasse que très rarement les 1%. Pour s’implanter en Italie, il vaut mieux miser sur du click & collect.

La Chine

Enfin, sortons de l’Europe et allons voir comment est utilisé le digital en Chine. Le pays se digitalise et l’e-commerce est par conséquent de plus en plus utilisé par les Chinois. Ils veulent gagner du temps dans leur quotidien déjà bien chargé et ne veulent plus se déplacer pour consommer. Mais les Chinois ont leur habitude, et consomment principalement sur des sites qu’ils connaissent et en qui ils ont confiance. Pour avoir une chance de réussir en Chine, outre les différences culturelles qu’il faudra prendre en compte dans votre stratégie et votre communication, il faudra développer votre e-réputation et privilégier les éléments de réassurance comme les avis, les garanties sur votre site.

En résumé, internationaliser son site peut être un vrai boost pour votre entreprise. Cela peut relancer votre croissance en vous ouvrant à de nouveaux consommateurs. Mais vous devez garder à l’esprit qu’il ne faut pas simplement traduire votre offre, mais l’adapter. C’est pour cela que vous devez vous renseigner sur les spécificités des pays et faire appel à des professionnels pour s’occuper des traductions sur votre site. Pour voir si votre l’activité de votre site se porte bien après vous être internationalisé, pensez à surveiller ses statistiques ! Nous vous avons déjà présenté les KPI à suivre sur Analytics pour monitorer votre site.

Quels indicateurs de performance pour monitorer votre site internet ?

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.