L’arrivée en force de Facebook dans le e-commerce

Facebook se lance depuis plusieurs années dans le e-commerce.

Après l’article au sujet de la nouvelle fonctionnalité Checkout de Instagram, Facebook prend aussi un virage e-commerce. Le géant, créé en 2004 par Mark Zuckerberg, est forcé de s’aligner sur sa concurrence et notamment pour faire face au géant Amazon.

L’adaptation de Facebook dans le e-commerce

Amazon, la firme tentaculaire créée par Jeff Bezos, a vu sa croissance commerciale exploser au cours de ces dernières années. Pour garder sa puissance de frappe, Facebook décide de contre-attaquer. Le réseau social connaît depuis quelque temps un déclin auprès des jeunes, et les fermeture de comptes sont nombreuses. L’alternative est donc pour Mark Zuckerberg de diversifier son offre de services.

Facebook Ads, des publicités toujours plus présentes


Facebook intègre des publicités ciblées dans notre fil d'actualité
        Facebook intègre des publicités ciblées dans notre barre latérale

A gauche, vous avez une publicité sponsorisée. On aperçoit une mention “Sponsorisé” en-dessous de l’accès à la page Facebook Netflix. Cet encart apparaît directement dans votre fil d’actualité, au milieu des publications de vos amis et des pages que vous suivez. On a d’ailleurs tendance à ne pas se rendre compte que c’est une publicité parce que le contenu a souvent un lien avec des sujets qui nous intéresse. Comment ? Grâce à nos cookies. Non ce ne sont pas de délicieux biscuits mais c’est un petit fichier déposé sur votre disque dur et qui conserve vos informations de navigation.

A droite, c’est la colonne que vous voyez juste en-dessous de vos messages, notifications et autres mentions en version ordinateur de bureau. Facebook, à l’aide de vos cookies, comprend vos intérêts et vous propose des offres adaptées. Dans ce cas présent, je suis à la recherche d’une nouvelle voiture. Je me suis renseignée sur Internet et Facebook me propose donc des publicités en rapport avec ma recherche.

Avec l’apparition des stories, Facebook propose aussi des encarts publicitaires sur les stories et donc une grande visibilité aux annonceurs qui décident de communiquer par ce biais. En effet, les utilisateurs s’intéressent à hauteur de 62% à une marque diffusée en story, selon une étude menée par Facebook IQ et Ipsos. De plus, 50% des internautes se sont déjà rendu sur un site web pour acheter un produit. Facebook pense même à intégrer des publicités dans Messenger, son service de messagerie en ligne. A suivre…

MarketPlace, une mini plateforme e-commerce

Le MarketPlace de Facebook permet de mettre en relation des particuliers, pour vendre des biens divers et variés. C’est un véritable grand marché de l’occasion à l’image du site LeBonCoin.com. L’application récupère vos coordonnées géographique et permet de vous proposer les produits en vente près de chez vous. Vous pouvez également mettre en place des filtres pour affiner votre recherche.

Depuis juin dernier, Facebook propose des encarts publicitaires dans MarketPlace. Un peu à l’image des publicités dans votre fil d’actualité, les annonces ont la mention “sponsorisé” et sont proposées entre les articles des particuliers. Cependant, ces contenus sponsorisés s’adressent aussi aux professionnels, où les entreprises pourront proposer directement leurs produits.

Facebook continue son développement commercial

La force du géant américain est de voir plus loin que le bout de son nez, et toujours innover. Voici quelques exemples que Facebook développe actuellement.

Facebook ouvre ses premiers magasins physiques

L’entreprise a ouvert des pop-up stores fin 2018. C’est une volonté de s’étendre et de toucher un axe supplémentaire que le e-commerce. Ces mini-magasins sont ouverts dans les enseignes Macy’s aux États-Unis. Ils sont au nombre de 9, répartis à New York, San Francisco, Seattle, Pittsburgh, Atlanta, Fort Lauderdale, San Antonio, Las Vegas et Los Angeles. Ces petits commerces proposent des produits qui ont directement été élus parmis les 100 marques les plus appréciée de Facebook et Instagram.

Facebook s'ouvre au commerce physique, en ouvrant des pop-up stores

Facebook décide de mettre un premier pied dans le commerce physique pour à terme, commercialiser ses produits comme les casques Oculus VR et les écrans de chat vidéo Portal.

Facebook propose directement les produits de la SNCF

Facebook met en place un service d’achat de billets de train, pour les utilisateurs français de l’application. L’accord passé avec la SNCF permet grâce à Messenger de directement envoyer un message à un chatbot qui va prendre en charge toutes les étapes de la réservation. Ce service s’appelle OUIBot. Le but de cette opération permet à Facebook de ne pas perdre ses internautes qui seraient susceptibles de réserver un voyage, et donc de quitter le réseau social. Le mode de paiement va se faire directement sur Messenger pour les garder connectés au réseau social, et donc favoriser l’achat d’impulsion, comme à l’image de Checkout de Instagram. Il faudra cependant que l’application SNCF connaisse vos données bancaires pour effectuer le prélèvement.

A court terme, cette pratique permet de rendre l’achat de billets de train plus ludique. Pour le moment, le règlement du voyage se fait grâce à l’application SNCF, mais nul doute que lorsque Facebook decidera de récupérer les données bancaires de ses utilisateurs, la compagnie ferroviaire grincera des dents, et perdra son trafic. A long terme, le réseau Facebook évoque même le fait de créer une crypto-monnaie spéciale. Affaire à suivre…

 

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.