10 astuces pour bien écrire pour le web

community manager métier community manager foramtion community manager fiche métier community manager engager un community manager

Écrire pour le web est très différent des canons stylistiques de l’écriture papier. C’est pourquoi, il mérite d’être examiné en détail. Le point le plus important est la nécessité d’être synthétique et clair. L’utilisateur moyen scanne l’information d’une manière superficielle et analyse brièvement le contenu, à moins que le contenu ne soit très intéressant.

Voici une courte vidéo résumant l’article ci-dessous :

Deuxièmement, le style éditorial doit être cohérent. Changer de style d’écriture est totalement contre-productif. Par exemple, utiliser un style léger et drôle dans un canal de communication comme Twitter, alors que votre site internet aborde des sujets graves peut troubler les internautes. Ils vont alors de se détourner de votre entreprise.

Voici les dix règles générales essentielles qui doivent être respectés pour une bonne rédaction web :

1. Diviser le texte

Le texte doit être divisé en blocs. Il n’y a rien de pire qu’un texte en un seul bloc sans paragraphe.

2. Utiliser le gras

Mettez en surbrillance les éléments importants en gras et évitez d’utiliser italiques ou soulignés. Du point de vue du référencement, Google prend en compte uniquement le gras. Cela lui indique que c’est un terme important dans votre texte.

3. Hiérarchiser l’information

Organiser la structure du contenu selon une hiérarchie logique et claire. Que ce soit un texte de deux cents mots ou de mille mots, il faut organiser la structure de l’information à partir de l’élément le plus important que vous voulez faire passer.

4. Utiliser un langage clair et concis

D’un point de vue stylistique, ne pas utiliser des expressions qui contiennent plus d’un sens ou sont difficilement déchiffrables. Rappelez-vous que vous avez une quantité très limitée de temps et qu’il est impossible de connaître l’humeur de tous les lecteurs. N’essayez pas de faire « drôle » ou « intrigant » à tout prix.

5. Utiliser des phrases courtes

Utilisez des phrases simples, directes et claires. Elles ne doivent pas être trop complexes.

6. Les mots-clés sont placés en début de phrase

Centrer les points clés dans les premières lignes du message. Lors de la lecture à partir des smartphones, il est probable que, entre autres choses, ce sont les seules lignes que les utilisateurs vont survoler.Du point de vue du référencement, Google porte plus d’importance aux titres et aux début des paragraphes.

7. Les liens internes

Lorsque vous créer des liens internes dans le texte, n’incluez pas l’URL complète. Insérez un lien directement sur les mots. Par exemple, préférez écrire « Les 6 codes à garder sur internet » avec un lien intégré sur le texte plutôt que https://www.social-media-for-you.com/checklist-des-6-codes-les-plus-importants-sur-internet/. C’est une étape clé pour encourager l’appel à l’action (CTA : call to action). Mais n’en abusez pas car trop de liens dans le corps du texte nuisent à la lisibilité.

8. Suivez les conventions typographiques pour le web

Il faut s’assurer bien sûr d’écrire sans faute de grammaire et d’orthographe. Assurez-vous aussi de suivre les conventions typographiques, par exemple, un espace avant un point d’exclamation ou éviter les  doubles espaces entre les mots. Votre texte doit être impeccable.

9. Passez par le bloc note pour vos copier/coller

Une petite astuce bien pratique: ne pas copier le message directement à partir d’un programme de traitement de texte complexe, comme Microsoft Word. Toujours transférer le texte dans le bloc-notes d’abord, il est ainsi « propre » de mise en forme supplémentaire.

10. Adaptez la longueur des textes

Il n’existe pas de longueur idéale pour les textes web. Ils peuvent être courts ou longs, l’essentiel est de l’adapter par rapport à votre message et à vos lecteurs. Il faut aussi reprendre les 9 astuces précédentes et offrir des points d’ancrage (hot spots) aux lecteurs afin de faciliter la lecture.

Et en rédaction web, rappelez-vous que moins c’est plus !

Et pour aller plus loin sur le sujet de la rédaction web, je vous invite à lire Bien rédiger pour le web de Isabelle Canivet qui donne toutes les clés de la rédaction web de façon précise et concrète.

 

Un commentaire de “10 astuces pour bien écrire pour le web

  1. Bonjour,

    merci pour ces conseils.
    Effectivement écrire pour le web ne s’improvisent pas ! En plus de ces quelques règles syntaxiques, j’aimerai ajouter que ces pratiques sont bonnes pour le référencement (il parait…) car cela améliore l’expérience utilisateur. En plus des contraintes mentionnées plus haut, l’utilisations de titres et sous-titres (html h1, h2, …), d’images dans le texte pour illustrer, des puces, … sont autant d’éléments à prendre en considération pour améliorer le confort de lecture.

    A bientôt.

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.