Comment travailler son e-réputation quand on est community manager freelance ?

En tant que community manager freelance, vous passez la majeure partie de votre temps à gérer la e-réputation de vos clients. La vôtre se doit donc d’être irréprochable, c’est votre crédibilité qui est en jeu ! Mais pas toujours facile de savoir par où commencer pour se mettre en valeur et se démarquer face à la concurrence.

Je vous explique en quatre étapes comment créer votre personal branding au top :

Faites un bilan de votre e-réputation

Commencez par une recherche Google pour voir ce qui se dit de vous sur le web. C’est le minimum vital, vous pouvez êtes sûr que vos clients en feront de même. Êtes-vous assez présent ? Parle-t-on de vous de façon positive ou négative ? Pensez à la recherche par images, par vidéos, mais aussi avec guillemets, qui repère les citations de votre nom sur les pages.

Si vous tombez sur des photos compromettantes ou un statut trop engagé, c’est le moment de faire le tri ! Sachez que depuis 2014, vous pouvez remplir un formulaire pour désindexer tout contenu compromettant à votre égard sur Google. Pensez aussi à visiter votre profil Facebook en anonyme et à verrouiller votre diffusion de statuts.

Construisez une stratégie pour votre personal branding

C’est le moment de construire votre identité numérique de community manager freelance :

Choisissez le nom de votre marque

Même si vous êtes réticent, je vous conseille de communiquer en votre nom. Cela prouve votre engagement à vos clients.

Sélectionnez votre photo de profil

Le professionnalisme ne s’arrête pas derrière l’écran. Soignez votre présentation dans vos photos et vidéos, et veillez à votre langage.

Définissez votre identité visuelle

Votre logo, la typographie et les couleurs de votre marque devront être cohérents sur l’ensemble de vos profils. Mon outil fétiche pour réaliser mes supports de communication : Canva, gratuit et facile d’utilisation !

Vous positionner en tant que community manager freelance

Sortez du bocal ! Faites le bilan de vos compétences et de votre expertise et identifiez la valeur ajoutée qui vous démarquera de la concurrence. Vous êtes passionné de trail et avez animé des réseaux sociaux durant des courses ? Mettez-le en avant ! Si vous avez une expertise, les gens se rappelleront de vous facilement.

Soyez présent sur les réseaux sociaux, mais sans vous éparpiller pour autant. Publiez régulièrement sur les réseaux que vous maîtrisez. Mais ne perdez pas de temps sur ceux où vous avez peu de followers au risque de ne pas être crédible.

Créez votre site web de community manager freelance

On me demande souvent s’il est indispensable d’avoir un site lorsque l’on est community manager freelance… Je dis oui ! Le blog est votre vitrine sur le web et le gage de votre expertise. Si vous produisez des contenus qualitatifs, vos articles seront relayés et vous gagnerez en visibilité.

Pour commencer, je vous conseille WordPress qui est très instinctif. Si toutefois vous n’avez pas les moyens, ou le temps de créer un blog, vous pouvez faire appel à un prestataire ou utiliser les outils LinkedIn Pulse ou Facebook Instant Articles.

Pour finir, n’oubliez pas que la e-réputation se construit avec le temps. Soyez patient, et pensez à auditionner votre cyber-réputation tous les six mois environ. Il existe des outils d’audit et de veille précis, comme Google Alert, Webmii, Talkwalker ou Alerti.

Et vous, êtes-vous au point sur votre personal branding ? Rencontrez-vous des difficultés dans votre stratégie de e-réputation ?

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Alors ayez la partage attitude !

Pin It on Pinterest

Share This