Ce n’est pas toujours facile de travailler en tant que community manager freelance, entrepreneur, en tant que travailleur indépendant tout simplement. On rencontre certaines difficultés, et nous nous retrouvons aussi dans des situations des plus surprenantes… Voici ma storytime, dans laquelle je vous raconte une anecdote de CM .

Storytime : mon ras le bol ?

Hier matin, j’ai reçu un appel d’une personne travaillant dans une grosse entreprise du domaine de l’informatique. Vous la connaissez certainement, mais je vais avoir la classe de ne pas vous livrer son nom ;). Cette personne voulait que je fasse un webinar pour le compte de son entreprise. Il me fallait créer le webinar de A à Z  donc créer : le support et le contenu. Et bien sûr animer le webinar pendant 1 heure et 30 minutes de questions /réponses. Et ils attendaient entre 400 et 500 personnes.

Voilà c’est un exercice que j’adore mais qui prend du temps. Ils souhaitaient également que je publie un post sur les réseaux sociaux. Afin d’informer ma communauté que j’allais animer ce webinar pour eux. Je devais aussi inviter ma communauté à participer au webinar. Donc en gros 23 000 personnes sur Twitter et 4 000 sur Facebook. Et je ne parle pas des autres réseaux sociaux. Du coup cela fait une communauté assez énorme. Communauté pour laquelle ils souhaitaient que je fasse un e-mailing. Je leur ai dit que “ je suis partante pour ce projet, je vous envoie mon devis”. Une fois que c’est signé, je commencerai à travailler sur ce webinar. Mais à ce moment là, la personne m’a dit, mais j’imaginais :

“Un échange de visibilité”

Donc ok : “Un échange de visibilité entre vous et moi “. Une question m’est venue à l’esprit : il est ou l’échange de visibilité ici ? Car en fait je fais tout le travail et je leur fait bénéficier de ma communauté. Une communauté que j’ai passé à peu près 6 ans à créer sur les réseaux sociaux. Une communauté hyper engagée et qualifiée autour du webmarketing et des réseaux sociaux.

Voilà c’était un exemple parmis d’autres de demande de travail gratuit. Mais je peux en citer d’autre… Comme ces personnes qui souhaitent que j’aille voir leurs sites  internet. Afin que je leur dise ce qui est à améliorer. Celles qui souhaitent que je leur donne des conseils sur leurs campagnes de Growth funding.  Ce sont finalement des demandes de consulting, non ? Celles qui souhaitent  que je fournisse des services de community management. Ou encore celles qui veulent que je fasse la rédaction d’articles. Et puis plus récemment … Celles qui veulent que j’anime un atelier lors d’une journée de conférence payante. Mais pas payante pour moi évidement .  Mais la ça en est trop, la coupe est pleine ! Voilà pourquoi je fais cette vidéo !

Travailler gratuitement, je dis non !

En allant piocher un peu autour de moi, je me rends compte qu’il y’a beaucoup de personnes qui cherchent le profit. Ils demandent à d’autres personnes qui ont de l’expérience, qui ont fait des études, de fournir un effort, un travail sans récompense. 

Pourquoi est-ce que je dis non ?

  • Car c’est du temps, de l’expertise. Rien n’est arrivé du jour au lendemain.  J’ai appris beaucoup de chose, j’ai créer ces communautés.
  • J’ai des frais aussi comme tout le monde : je dois payer mon loyer par exemple. Je ne fais pas d’échange de visibilité avec mon propriétaire.
  • J’ai des enfants et de temps en temps j’aime partir en vacance.
  • Car il y’a peu de chance que ces personnes deviennent de réels clients.

J’ai la chance de travailler dans un domaine que j’adore. J’adore mon domaine et  être en freelance aussi. Mais pourquoi ne devrait-je pas être payé pour ce que j’aime faire ? Aimer ce qu’on fait ne veut pas dire qu’on doit le faire gratuitement. Etre community manager c’est passer sa vie sur les réseaux sociaux ? Oui et non, c’est un vrai travail  ;).

Fournir du travail gratuit ?

Le travail gratuit je le fournis déjà en fait, à travers : mes articles, mes ebooks, et ces vidéos que vous voyez sur mon blog. C’est du temps que je prends, pour vous apporter de la valeur gratuitement. Et je prend plaisir à le faire à fournir ces informations. Afin que vous, ma communauté ayez les clés pour développer votre business ; ).

Mais au bout d’un moment ce n’est plus possible de répondre uniquement à des demandes de travail gratuit. Je vous invite donc à dire NON. Même si vous débutez, faites valoir votre travail. Car dans l’esprit de certains:  ce qui est gratuit n’a pas de valeur. Donc faites vous rémunérer ! Vous avez travaillez, fait des recherches, fait des études pour cela. Vous méritez d’être payer, votre travail mérite un salaire.

Voilà c’était ma petite storytime, un peu coup de pression … Et vous ? Avez-vous déjà vécu pareille situation ? Partagez en commentaire vos anecdotes ou vos solutions pour faire valoir votre travail face à ce type de demande. N’hésitez pas à partager cet article au plus grand nombre surtout aux travailleurs indépendants. Je pense que nous sommes nombreux à connaître ces situations malheureusement. 

 

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Alors ayez la partage attitude !

Pin It on Pinterest

Share This