Storytelling : quand les marques se la racontent 

Beaucoup de marques utilisent le storytelling pour promouvoir des produits à la vente

Le storytelling ? Qu’est ce que c’est que cette bestiole ? Bon, c’est pas bien sorcier tout de même…Story : histoire, telling : raconter. Donc, pour faire court, le storytelling c’est l’art de raconter un récit. Je vous vois venir et vous arrête net : le storytelling, ce n’est pas du tout une technique d’escroc ! On ne raconte pas des cracs, non. On raconte une histoire pour faire passer son message.

Barack Obama, il utilise régulièrement le storytelling politique pour donner de la profondeur à ses discours. C’est normal, le storytelling, ça vient des Etats-Unis. Si ça marche en politique, c’est que ça doit être convainquant… Laissez-moi vous présenter 3 marques qui savent utiliser le storytelling avec brio.

Storytelling de Twix : un conte rigolo

On adhère ou on adhère pas mais l’histoire de la dispute entre les deux inventeurs de Twix (qui rappelons-le à l’origine se nommait Raider) est bien trouvée. « Un jour … », ainsi débute l’histoire. On découvre comment les biscuits sont fabriqués et ce qui différencie le Twix gauche du Twix droit ! Le but est de raconter une histoire amusante sur l’origine des biscuits. Comme ça, les enfants pourront s’en rappeler plus facilement ! D’ailleurs, comme pour les contes, ils ont fait des variantes pour cette publicité. Si vous êtes curieux voici la version longue de la pub Twix (ici).

Innocent : le Storytelling sur l’emballage

Dans la composition du produit sur l’étiquette, on précise si le fruit a été « pressé » ou « écrasé », histoire que vous en sachiez plus sur lui. Toujours sur l’étiquette, la mention « cultivé par Mère Nature ». On est en plein dans l’allégorie. Innnocent  vend un concept avant de nous vendre un produit. Le storytelling, c’est ici notre relation à la nature et la reconnaissance que nous lui devons. D’ailleurs est-ce qu’on ne devrait pas se sentir coupable de boire ses fruits « innocents » ?

Nescafé : le storytelling qui rapproche les gens

Vous vous souvenez de la pub avec le type qui venait sonner chez ses contacts Facebook pour prendre un Nescafé avec eux ? Alors là, c’était vraiment du bon storytelling ! Y’avait tous les ingrédients : l’amitié, le partage, une quête. On le voyait aller chez les gens mais… suspense ! On ne nous montrait pas tout. Après, il fallait aller voir la suite sur Youtube ! Ca, c’est du storytelling transmedia et c’est encore plus fort.  Plus de médias, plus d’impact…

Le storytelling est un excellent moyen pour donner de l’âme à un produit, une entreprise. L’exercice est périlleux et mérite d’être travaillé, testé.

0 Commentaires pour “Storytelling : quand les marques se la racontent 

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.