Relations presses 2.0 : ont-elles ringardisé les RP classiques ?

A l'image du web, les relations presses changent aussi !

Les relations presses ont bien changé, c’est rien de le dire. L’attaché de presse d’il y a 10 ans, a subi une véritable mutation façon X-men. Il est désormais expert en réseaux sociaux et touche sa bille en référencement. Ses missions ont changé. Mais en fait, c’est le métier qui a changé ou juste les outils qui se sont modernisés ? 

Relations presse classiques Vs RP 2.0 : des cibles différentes, un objectif commun

Dans les Relations Presses classiques, on communiquait avec les journalistes, c’était eux qui allaient diffuser l’information. Seulement, ceux qui transmettent l’information aujourd’hui ont pris des visages différents. La cible du RP 2.0 s’est démultipliée : les journalistes online, les blogueurs, les communautés… Aujourd’hui, il faut repérer les influenceurs susceptibles de diffuser le message. L’objectif reste pourtant identique : faire connaitre un produit ou une marque en communiquant à son sujet pour que l’info soit relayée.

Les moyens 2.0 face aux outils des Relations Presses classiques : un gouffre ?

Comment travaillait le RP, il y a 10 ans ? Il s’était constitué un solide carnet d’adresses, connaissait personnellement les journalistes  et leur envoyait des communiqués ou des dossiers de presse. Il organisait aussi des conférences de presse, ainsi que le séjour et éventuellement le voyage des journalistes. Aujourd’hui, le communiqué de presse et tout le tintouin sont toujours à l’ordre du jour mais le web a quelque peu modifié la donne.
Le RP 2.0 tweet une conférence de presse en live, publie ces CP  sur SlideShare et participe à un meilleur référencement du client sur le net. Quand il publie sur les réseaux sociaux, il veille aussi aux mots-clés qu’il utilise. Le chargé de Relations Presse 2.0 maîtrise l’art du blogging et l’emailing est son arme favorite.

Des relations différentes ?

Avant,  le RP pratiquait la relance. Oui, car s’il voulait que son sujet soit publié quelque part, il avait parfois besoin d’insister un peu auprès du journaliste.  Donc, il envoyait son communiqué de presse et dans son planning,  il prévoyait la relance. Cette dernière consistait à téléphoner au journaliste pour lui demander s’il avait lu le dossier de presse et s’il allait écrire quelque chose sur le sujet.
Aujourd’hui, les nouveaux influenceurs ont un peu modifié ces relations. Le RP 2.0 doit prendre en compte que les blogueurs ne vivent bien souvent pas de leur blog et possèdent une autre activité. Ils ne sont donc pas à leur disposition et n’ont pas les mêmes horaires que les journalistes. Face aux leaders d’opinion 2.0, le RP se doit d’être patient et de s’organiser en conséquence s’il veut pouvoir faire diffuser son message.

Vous l’aurez compris : les Relations Presses 2.0, c’est loin d’être de tout repos…  Il faut s’adapter aux nouveaux influenceurs et connaitre les nouveaux outils de diffusion.

 

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.